failed to establish a db connectionfailed to establish a db connection
alt   Accueil   alt   Récits   alt   Début   alt   Précédent: Bahrain   alt

 

 

 

Qatar   (Doha) alt



Capitale: Doha
Superficie: 11 440 kmē
Population: 885 400
Devise: 1 US$ =
PIB: / 27 400$
HDI:   / $
CPI  :  - / -

données de2005

alt

Après avoir été dominé par les Perses pendant des milliers d'années et plus récemment par le Bahrein, les Turcs ottomans et les Britanniques, le Qatar est devenu un pays indépendant en 1971 après avoir refusé de faire partie des Émirats arabes unis et de l'Arabie Saoudite.

Gouverné par la famille Al-Thani depuis la moitié du 19e siècle, le Qatar s'est transformé de pauvre protectorat britannique connu surtout pour la pêche aux perles en un pays indépendant avec des revenus pétroliers importants. À la fin des années 1980 et au début des années 1990, l'économie du pays a été handicapée par un incessant siphonage des revenus pétroliers par l'émir qui gouvernait le pays depuis 1972.

En 1995, Hamad bin Khalifa al-Thani a renversé son père lors d'un coup d'état tranquille pendant que ce dernier était en vacances en Suisse. Le nouvel émir a introduit quelques réformes sociales et politiques telles que l'affranchissement des femmes, une nouvelle constitution et le lancement d'Al Jazeera mais la loi du Sharia s'applique encore et le gouvernement demeure une monarchie traditionnelle.

Le pétrole et le gaz comptent pour plus de 60% du PNB et ont donné au Qatar un des plus hauts revenus per capita au monde.

Le centre de commandement pour le Moyen-Orient des armées des États-Unis, connue sous le nom de CENTCOM ("US Central Command"), a installé ses quartiers généraux au Qatar et ce pays est aussi l'hôte d'une grande base de l'armée de l'air américaine. En outre, le Qatar a servi de quartier général et a été une des principales bases de départ lors de l'invasion de l'Irak par les États-Unis en 2003.

Apparemment, la croisade américaine pour démocratiser le Moyen-Orient ne s'applique pas au Qatar. Ni à d'autres régimes totalitaires sympathisants de la région tels que l'Arabie Saoudite et le Koweit pour ne mentionner que ces deux-là...

Atlapedia    CIA    Country Reports    Lonely Planet    Traveldocs    Wikipedia

 

alt

Doha

Comme d'habitude, j'ai attendu quelques minutes avant de quitter l'aéroport et j'ai marché jusqu'à la plus proche grande route, près de cette belle mosquée, où j'ai trouvé un taxi qui m'a conduit à mon hôtel pour une fraction du prix demandé à l'aéroport.


 

alt

 

Doha

Mes côtes fracturées me faisaient très mal alors je suis resté dans ma chambre et j'ai pris des analgésiques Empracet" qui me restaient suite à mon opération au genou de l'an dernier.

Voici la vue de ma fenêtre de l'hôtel New Mashriq où une chambre bien simple m'a coûté 50 $US la nuit.


 

alt

 

alt

Doha

Le lendemain matin je me sentais mieux et j'ai marché toute la journée. Cette ancienne mosquée traditionnelle sur la rue Ali bin Abdullah présentait un intéressant contraste avec le minaret d'une mosquée moderne en arrière-plan.


 

alt

 

alt

Doha

Quelques coins plus à l'ouest, il y avait une foule agitée de quelques centaines de jeunes hommes au coin des rues Ali bin Abdullah et Grand Hamad. J'aurais aimé prendre des photos mais j'ai senti qu'il était plus sage de passer mon chemin sans attirer leur attention.

L'intersection suivante, des rues Ali bin Abdullah et Al-Asmakh, était paisible alors j'ai pris cette photo de la mosquée du coin.


 

alt

 

alt

Doha

Un boutre de pêche traditionnel décorait la place en face de la mosquée de la photo précédente.


 

alt

 

alt

Doha

Le fort Al-Koot a été construit durant l'occupation turque au 19e siècle.


 

alt

 

alt

Doha

Quelques coins plus au nord, sur la rue Al-Asmakh se trouve la grande mosquée de Doha. Le policier qui dirigeait la circulation à cette intersection m'a jeté un regard désapprobateur lorsque j'ai pris cette photo.


 

alt

 

alt

Doha

Ensuite je me suis frayé un chemin pour revenir à l'est à travers le souk bien restauré de Watif. Notez la tour de ventilation qui capture la moindre brise pour rafraîchir les pièces en-dessous, c'est typique de la côte du Golfe où les vents du large sont fréquents.


 

alt

 

Doha

Le souk Ahmad avait aussi été considérablement restauré et certaines de ses parties avaient été complètement reconstruites. Je reconnais que le résultat est magnifique mais l'endroit avait perdu la patine et le charme de tant d'autres souks moins parfaits, marqués de vie quotidienne, que j'ai vus ailleurs.


 

alt

 

alt

Doha

En continuant vers l'est, je suis arrivé à ce minaret style ziggourat que j'avais photographié le le matin même. Il s'est avéré faire partie d'un institut d'études islamiques et non d'une mosquée comme je l'avais pensé.


 

alt

 

Doha

Ensuite j'ai continué vers l'est le long de l'Al-Corniche jusqu'à ce que j'arrive ici où j'ai pris un panorama de 360 degrés.


 

alt

 

alt

Doha

Plus avant sur Al-Corniche nous arrivons à ce luxueux centre commercial avec ses trois fausses tours de ventilation, bien belles mais purement décoratives car ce vaste complexe de boutiques et restaurants est parfaitement climatisé.


 

alt

 

alt

Doha

l'autre côté du centre commercial.


 

alt

 

alt

Doha

Finalement, j'ai viré vers l'ouest de nouveau à ce rond-point décoré de trois immenses aiguillettes traditionnelles d'eau de rose à l'intersection des rues Al-Corniche et Al-Muthaf où se trouvait mon hôtel.


 

alt

 

alt

Doha

Malheureusement, le musée national du Qatar était fermé depuis quelque temps. J'ai traîné ma carcasse épuisée jusqu'à l'hôtel et j'ai pris l'avion pour le Koweit le lendemain après-midi.


 

Google  
Web berclo.net

alt   Récits   alt   Début   alt   Haut   alt   Suite: Koweit   alt